fbpx
Conseils en permaculture d'un paysagiste à Angers

Potager nouvelle génération : la permaculture en 4 points clés

Le principe d’un jardin en permaculture est de s’adapter à la nature telle qu’elle s’offre à nous et surtout de s’en inspirer pour en tirer le meilleur. Les insecticides et les engrais sont absents des permacultures, les surfaces sont optimisées ainsi que l’utilisation de l’eau et du soleil. Le but premier est de préserver les écosystèmes mais aussi de consacrer moins de temps à l’entretien de ces cultures.

Observer

L’observation de votre jardin et de ce qu’il s’y passe constitue une étape non négligeable avant d’entamer une permaculture. Il faut apprendre à connaître la nature et son fonctionnement, observer les plantes et les herbes qui y poussent naturellement mais aussi les animaux et les insectes.

L’observation de la situation de votre terrain et de son état est aussi importante : il vous faut observer le niveau d’ensoleillement mais aussi quels sont les endroits les plus humides ou les plus secs.

Imaginer

Il est nécessaire d’imaginer et d’organiser votre espace extérieur de façon à ce que chaque élément profite de l'influence positive de l’autre en fonction de ses besoins et qu’ils ne viennent pas se perturber entre eux.
Par exemple, les éléments qui nécessitent le plus de soins et d’entretien comme le potager seront placés à proximité de la maison. De même, le composteur servant à transformer les déchets organiques peut être implanté dans cette même zone. Quand au verger ou au poulailler ils devront être plus excentrés. Notez qu’il est important de laisser une zone de friche, c’est-à-dire un lieu où vous interviendrez le moins possible pour que la nature reprenne ses droits. Cet espace vous permettra d’observer les interactions entre les éléments.

permaculture-delanoue-paysage-angers

Préserver la biodiversité

La biodiversité est l'une des composantes importantes de la permaculture. Votre objectif est de la préserver, voire de la développer pour mettre en place un écosystème durable. Vous pourrez par exemple associer des espèces à cycles courts et à cycles longs.

Gérer les ressources en énergie

Enfin, dans un jardin en permaculture, il faut tabler sur l'utilisation de matériels manuels et économes en énergie comme un récupérateur d’eau de pluie ou un composteur. Dans ce type de culture rien ne se perd, tout se transforme. Il faut évidemment proscrire l’utilisation de pesticides ou engrais chimiques.

Abonnez-vous à notre newsletter

Spécialiste de la création et réalisation de jardins paysagés et piscines sur mesure à Angers - Avrillé (49)

Nous contacter


5, rue Copernic
49243 Avrillé